Un "passeport vert" pour aller au restaurant ou au cinéma ? On fait le point