/

La situation à Pékin est « extrêmement grave » et suscite la crainte d'une deuxième vague