Les camarades d’université de Lady Gaga avaient créé un groupe FB privé destiné à l’humilier